VidéosAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionBlog

Partagez | 
 

 Sevrence, bribe d'un journal de Xelor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lib
Bavard compulsif
Bavard compulsif
avatar

Messages : 434
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 33

MessageSujet: Sevrence, bribe d'un journal de Xelor   Ven 24 Fév - 10:55

Ah ! Le Wakfu, que ne donnerais-je pas pour arrêter d'en entendre parler à longueur de Temps. ''Il faut protéger la nature, les petits piou et blablabla''.
D'accord, mais pour quoi ? Sadida est bien gentil mais si nous en sommes là aujourd'hui c'est de sa faute Non ?
Sa fichue poupée manipulant cette fichue aberration qu'est Ogrest... Voilà tout ce qu'on peut constater finalement.

C'est ça le Wakfu ? La Vie qu'il faut protéger coûte que coûte ? Alors que tout ce qu'elle semble apporter à terme n'est que Trahison et Chagrin, éléments combinés qui ont failli forcer le monde des douze à se contenter d'une vie aquatique. Les poissons sont bien mignons mais ça pue et je laisse ça à la racaille Sufokienne.

Stasis. C'est pourtant si simple, la vie telle qu'elle existe aujourd'hui, ne devrait plus être, il y a eu une erreur de calcul, le chagrin aurait dû mettre un point finale à cette ignominie qu'est la vie actuelle. Les larmes d'Ogrest ont échoué dans leur oeuvre, de ce fait il nous appartiendra de la finir et d'achever ce monde en putréfaction.
Et que le grand Horloger m'emporte, qu'importe ce que les dieux en disent. Leur propre défaite face à l'aberration n'est qu'une preuve de plus que cette ère est révolue et qu'il faut y mettre un terme.

La solution la voilà, un monde parfait, sans vie, dénué d'émotions qui ne sont que le vecteur de la souffrance, un monde figé sans l'être car toujours sujet du Temps. La Perfection.
L'ultime devoir de ceux qui auront su être clairvoyant, ni aveuglé par leurs sentiments, ni par quoi que ce soit d'autre.
Stasis, simplement. Guerre et conflit jusqu'à l'extinction totale de la vie.

Et qui sait, lorsque même les larmes d'Ogrest se seront taries à jamais et les Dofus ainsi libérés alors la Stase pourra s'arrêter et les aiguilles du Cadran à nouveau laisser place à la Vie, une Vie cette fois épurée. Je le souhaite mais je ne serai plus là pour le voir si jamais j’atteins mon but, cela doit être ainsi.

S'incarner pour désincarner ce mond... *la suite est rendu illisible par divers gribouillis et un morceau de page arraché*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drenkar
Amateur de mots doux
Amateur de mots doux
avatar

Messages : 878
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 25
Localisation : 63

MessageSujet: Re: Sevrence, bribe d'un journal de Xelor   Dim 26 Fév - 20:18

Roh personne n'est venu laisser un petit mot :s

J'ai bien aimé pour ma part ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lib
Bavard compulsif
Bavard compulsif
avatar

Messages : 434
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 33

MessageSujet: Re: Sevrence, bribe d'un journal de Xelor   Dim 26 Fév - 20:25

Merci et j'ai eu un petit mp quand même ! Je continuerai si je m'ennuie et si j'ai un peu d'inspi, c'était juste pour présenter grosso modo mon perso ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lib
Bavard compulsif
Bavard compulsif
avatar

Messages : 434
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 33

MessageSujet: Paradoxe   Jeu 1 Mar - 14:24

Les choses se précisent, en Bonta j'ai découvert la justice et l'Ordre. L'Ordre saura être trouvé quand toute vie aura été exterminée. L'absence de mouvement, la Loi.
Des compagnons d'armes il m'en fallait et j'en ai trouvé, parmi toutes ces hordes de Bwork à cervelle de Iop, miracle, j'ai réussi à trouvé des personnes qui s'expriment de manière intelligible, le choix étaient donc évident pour moi. Je ne sais pas ce qu'ils pensent du wakfu et de la Stasis mais le moment venu les Aiguilles du Cadran seront alignées de façon conforme et le Stasis grapillera petit à petit sa place. En vérité j'ai cru percevoir parmi mes compagnons des tendances positif. Stasis.

Rencontre qui sort de l'ordinaire aujourd'hui, un Tofu, en temps normal je l'aurais éliminé et dépecé comme il se doit mais celui-ci avait la lubie de s'en prendre à ses congénères et de les massacrer de façon très... ''sale'' et le terme est un euphémisme. Lorsqu'il se rendit compte de ma présence il prit un temps de réflexion digne d'un Iop avant de me sauter à la gorge.
Aucun problème en théorie sauf que mes pouvoirs n'avaient aucune emprise sur lui, un vrai mystère incompréhensible, encore maintenant j'ai du mal à le concevoir. Alors j'ai du me salir les mains pour la première fois de ma vie de Xelor. La bête avait beau avoir la taille d'une boufball elle était tellement empreinte de rage que le combat fut des plus difficile. Un adversaire intéressant je dois admettre... C'est au moment ou je m'apprêtais à lui crever un oeil que je compris que sa rage n'était pas seulement sa différence mais aussi son regard. Différent, froid et vide... comme les miens, cette chose je ne sais pas ce qu'elle était mais il me la fallait. Je suis censé tuer toutes créatures vivantes mais elle... Il me la fallait.

Mon index s'enfonça profondément dans son orbite gauche malgré les piaillements agaçants de l'animal. La rage ne peut être contenu que par plus de rage arrivé à ce niveau là et ses gémissements pathétiques furent rapidement étouffés par mon rire.... Bizarre d'ailleurs pourquoi je me suis mis à rire à ce moment ?
Enfin, il semblerait que mes rires ainsi qu'un oeil en moins aient fini par lui faire comprendre qui était son maître maintenant... Un être vivant censé être ''innocent'' qui devait mourir pour le Stasis mais finalement...

Paradoxe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sevrence, bribe d'un journal de Xelor   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sevrence, bribe d'un journal de Xelor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azov ou le journal d'un patriote.
» Brève du Journal Officiel du Donjon.
» Journal d'un paysan
» Un journal de la Horde...
» Journal de l'Infirmerie de Gnomeregan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bworkicide :: Espace public :: Les malades imaginaires-
Sauter vers: